Guides pour voyager avec le handicap

TO OUR GREAT ESCAPE

Il faut parfois ne pas réfléchir et juste y aller

Voyager avec handicap c’est possible. Ce site s’adresse à tous ceux qui veulent voyager qui en ont toujours rêvé sans oser sauter le pas… ou les roues, par appréhension quel qu’il soit.

On se présente Cyril, tétra incomplet ou faux tétra pour les intimes, circule en fauteuil manuel et Salomé, atteinte d’une spondylarthrite ankylosant (SPA) entre-autre se déplace tantôt à pied tantôt en fauteuil roulant avec assistance électrique. Quoi qu’il arrive nous sommes toujours accompagnés de nos chiennes d’assistance LOVELY (Lily) labrador noir et LANA (princesse Fiona) golden retriever.

L’idée est de partager avec vous les endroits où nous voyageons et leurs accessibilités, de vous mettre en garde par rapport aux sites, hôtels… ou, comme beaucoup l’on déjà rencontré, le soit disant accessible qui ne l’est pas !

Nos guides pour voyager avec handicap

Il n’y a rien de mieux que de tester en conditions réelles les lieux touristiques. Vous retrouverez donc sur ce site nos différents voyages avec nos impressions, des conseils pratiques dédiés aux personnes à mobilité réduite et des photos.

Nous apportons une grande importance aux conditions d’accueil des voyageurs handicapés. Que ce soit à l’échelle d’une ville que des hôtels, restaurants, musées, lieux touristiques, plages et diverses activités, nous testons de façon scrupuleuse :

  • l’accessibilité aux PMR
  • l’accessibilité pour les fauteuils, électrique ou non
  • l’accueil des chiens d’assistance
  • la présence de places de parking PMR
  • la qualité d’écoute et l’accompagnement du personnel d’accueil
  • les différents services d’aides et d’assistance au handicap

Nous espérons ainsi que ce blog vous aidera à passer le cap et à voyager avec votre handicap.

Voyager avec handicap à la plage

Nos conseils pour un voyage adapté plus serein

Hélas, encore aujourd’hui, avoir un handicap moteur, auditif ou visuel est un véritable frein au voyage. Faire du tourisme dans ces conditions est un véritable défi, un obstacle infime pour la plupart des gens devient vite infranchissable.

Fruit de nos expériences sur le terrain, nous avons compilé quelques conseils qui pourraient vous aider de façon générale pour voyager avec handicap de façon sereine.

Préparez votre voyage à l’avance et en détail

Il y a la partie agréable : choisir une destination, planifier les activités, les lieux à visiter, les restaurants à découvrir etc. Puis vient ensuite la phase plus délicate qui est de vérifier que tout cela est adapté à votre handicap avant de faire vos réservations.

Disposerez-vous :

  • de véhicules adaptés
  • d’accès PMR
  • d’accès coupe-file
  • d’ascenseurs
  • de portes assez larges
  • de salle-de-bain digne de ce nom
  • de l’autorisation d’être accompagné d’un chien…
  • de sanitaires adaptés

Vous trouverez ces infos sur les sites internet des différents lieux et pourrez obtenir confirmation auprès de l’accueil lors de la réservation par téléphone. Idéalement, une confirmation écrite vous permet de parer à toute éventualité.

Évitez également de surcharger votre planning. Vous devrez inévitablement faire face à des imprévus et donc à des retards qui seront vite stressants. Il vaut mieux profiter tranquillement de chaque minute en faisant moins de visites que se dépêcher et de passer à côté de l’essentiel.

Pour voyager avec handicap : faites vous aider

Vous pouvez par exemple choisir de faire appel à un organisme spécialisé dans l’organisation de voyages avec handicap.

L’Association des Paralysés de France (APF) propose des séjours tout-compris et testés en amont. Plus de 1200 personnes handicapées en bénéficient chaque année.

Les agences de voyages proposent de plus en plus d’offres adaptées mais elles sont souvent très onéreuses. Elles s’occupent de l’organisation de votre séjour de A à Z : transport adapté, hôtels, activités… Parfois même avec les services d’un(e) infirmier(e). 

Avantages : vous pourrez participer à des événements différents auxquels vous n’auriez pas forcément pensé.
Inconvénient : vous disposerez de moins de libertés.

Notre point de vue : il est tout à fait possible dans la plupart des cas d’organiser un voyage sans recourir aux services d’une agence de voyage souvent chère. Avec de l’organisation et une préparation adaptée, c’est à la fois un plaisir et une grande satisfaction. 

Préparer un voyage sans assistance

Vous pouvez utiliser des annuaires touristiques spécialisés disposant d’offres pour voyager avec handicap et qui vous permettront de filtrer les établissements et activités selon le handicap. Le site Accessible.net propose notamment un annuaire de tous les établissements disposant du label Tourisme & Handicap.

Tourisme et handicap

Consultez aussi les pages dédiées à l’accessibilité des grands opérateurs de voyage. En France, la SNCF ou Air France proposent des solutions adaptées selon votre handicap, une aide personnalisée en gare, à l’embarquement et à la descente de l’avions ou du train.

En vous renseignant auprès de l’office du tourisme vous obtiendrez de précieux conseils et des réductions bienvenues si vous êtes titulaire d’une carte d’invalidité. Ces informations sont généralement fiables. Certains OT disposent même de petits fascicules ou d’audio guides.

Idéalement, avoir un compagnon de voyage est d’une grande aide. Il devra être patient, accepter de faire des sacrifices, se mettre à votre place et vous devrez en faire de même. Rien n’interdit de se donner quelques plages horaires de « liberté » relative pour que chacun vaque à ses occupations selon ses goûts.

Préparez bien l’imprévu médical

Prévoyez d’abord une petite trousse de secours et les médicaments indispensables évidemment. Quelques documents relatifs à votre santé (ordonnances…) pour expliquer votre situation en cas de souci plus important. Si vous voyagez à l’étranger, vous pouvez avoir ces documents et une petite notes de synthèse traduits dans la langue du pays via Google Translate par exemple à l’attention d’infirmier, de pompiers ou de docteurs.

Prévoyez aussi du matériel pour réparer votre fauteuil roulant et quelques petits accessoires toujours pratiques pour une réparation de fortune : bague de serrage en plastique, gros scotch renforcé, petite pompe et rustines…

En suivant ces quelques règles, l’handivoyage reste un plaisir immense et un grand moment de liberté.

N’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur vos expériences, nous serions ravis d’en discuter.